Zone B

La dignité humaine et le respect
 

B1

L’ÉMERVEILLEMENT DE L’ENFANCE

Sculpture par Bissalom Pheri, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

C’est par leur curiosité innée et leur émerveillement que les enfants explorent leur mi-lieu et apprennent. Dans cette sculpture, la grosse pierre sur laquelle repose la sculp-ture représente le milieu dans lequel l’enfant est né et qui façonne le potentiel de l’enfant. Les enfants sont innocents et vulnérables.

«Si un enfant vit avec de la critique, il apprend à condamner;avec ridicule, il apprend à être timide;avec égalité, il apprend la justice;avec acceptation, il apprend à aimer;en sécurité, il apprend à avoir confiance en lui-même et dans les autres.»*

*Adapté d’un poème «Children Learn What They Live» par Dorothy Law Nolte

Peut-on redécouvrir l’émerveillement de notre enfance en nous-mêmes et dans les autres?

B2

LA RÉFLEXION

Sculpture par Agnew Masango, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

La capacité de penser et de découvrir est une des capacités des plus profondes de l’humanité. Ce pouvoir peut servir soit à des fins égoïstes ou limitées soit pour que tout le monde en profite. Nous pouvons être motivés par la cupidité, la colère et l’illusion ou encore par le désir d’ajouter à la connaissance commune et de servir les autres. La science est une des gloires de notre espèce, mais, comme le disait Einstein : «la ré-flexion seule ne peut pas nous donner un sens ultime et fondamental » à l’existence humaine.

D’où tirez-vous vos buts les plus nobles et les plus grands?

B3

LE RÊVE

Sculpture par Agnew Masango, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

Le rêve est une succession d’images ou d’histoires qui nous viennent à l’esprit, habi-tuellement quand nous dormons. Les rêves peuvent être effrayants, énigmatiques ou inspirants, selon nos sentiments sous la surface de notre esprit. Rêver est la source de nombreuses grandes découvertes et de décisions importantes. Le grand leader états-unien des droits civiques, Martin Luther King, a fait allusion aux rêves comme une soif dans son fameux discours «I Have a Dream» prononcé en août 1963.

Comment pouvez-vous être en contact avec vos rêves les plus profonds et les plus im-portants?

B4

L’INTÉGRITÉ

Sculpture par Benjamin Musandaru du Muvrwi Arts Centre, Zimbabwe

Le sculpteur a intitulé sa création «Écoutez et observez avant de parler». Ce titre sug-gère une ouverture d’esprit en cueillant et en étudiant les faits. Le discours fondé sur des opinions peu développées ou des stéréotypes peut être dangereux, répandre des faussetés et alimenter les feux des préjugés. L’intégrité, d’un autre côté, sous-tend un engagement incorruptible à l’honnêteté et à la justesse.

Quand vous pensez à quelqu’un, vivant ou mort, reconnu pour son intégrité, quels noms vous viennent à l’esprit?

B5

LA SOUFFRANCE

Sculpture par Bissalom Pheri, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

La souffrance nous touche souvent dans notre vie : pauvreté, discrimination, rejet, mauvaise santé, solitude, perte et mort. Toutefois, la souffrance nous incite à penser et à agir de façon plus créative et devient donc un stimulant de l’évolution. Consumé-risme, dépendances, divertissements et la quête du pouvoir font partie des moyens inadéquats pour tenter d’échapper à la souffrance. La religion propose d’autres moyens : retrait dans la nature, purification de ses motivations, amour, prière, étude et réflexion, méditation et abnégation dans le service.

Comment réagissez-vous à la souffrance quand vous y êtes confrontés?

B6

LES CONSÉQUENCES – (Conséquences – Kar-ma)

Sculpture par Takawira Chiwanying, Mvurwi Arts Centre, Zimbabwe

Chaque action a des conséquences et nous pouvons envisager le moment présent comme la conséquence ou le résultat de toutes nos actions précédentes. N’importe quelle action, par exemple démontrer de la gentillesse à un étranger peut être puis-sante, car elle peut avoir un effet de domino sur les actions futures de nombreux autres pour en arriver à ce qu’on appelle un cercle vertueux, le rayonnement rapide d’un milieu positif. Une autre dimension de cette idée de récompense et de punition, ou « vous récoltez ce que vous semez» ; certains ajouteraient «récolter dans ce monde, sinon dans l’autre».

Quelle serait la répercussion d’un effort collectif concerté de vous et de vos amis pen-dant un mois pour atteindre un certain résultat?

B7

LES AMIS

Sculpture par Nyanga Septine, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

La façon que ces deux femmes debout se tiennent les mains dans cette sculpture suggère une grande proximité entre elles : chérir et le désir de protéger et de nourrir. Il pourrait s’agir d’une mère et de sa fille ou de deux amies. Les femmes se différencient par la taille, peut-être par l’âge, par la couleur de leurs vêtements et par leur façon in-dépendante de voir le monde. Ceci nous indique que l’unité et l’unicité sont simulta-nément possibles. Même des jumeaux identiques, pourtant comparables à plusieurs points de vue, sont uniques.

Comment gérez-vous les différences dans l’amitié?

B8

LES HÉROS

Sculpture par Tutani Mugabazi, Mvurwi Arts Centre, Zimbabwe

Les pays se tournent de plus en plus vers les autres pour les nouvelles, les sports, la musique, les films, les livres et les émissions télévisées. De nos jours, en plus des hé-ros locaux traditionnels issus de la religion, de la monarchie, de la politique et du mili-taire s’ajoutent les nouveaux héros mondiaux créant une sensation : entrepreneurs en technologie, musiciens, acteurs et athlètes. Le statut de célébrité par hérédité est remplacé par l’accomplissement par ses propres efforts vers l’excellence. L’envers de la médaille se situe au sujet d’une crainte réelle quant à la superficialité du culte des célébrités, le comportement moins qu’exemplaire de quelques célébrités, leur richesse fantastique et leurs liens avec la publicité.

Qui sont vos héros?

B9

LES ILLUSIONS

Sculpture par Wilfred Tembo, Mvurwi Arts Centre, Zimbabwe

L’accent sur l’accumulation continue de richesse, que ce soit en bétail, en grains ou en dollars, est une maladie alimentée par la peur, l’envie ou la convoitise. Ceux qui en souffrent sont angoissés d’accumuler des richesses, mais une fois en leur possession, ils s’inquiètent de les perdre. De plus, l’inégalité créée tend à isoler le riche et mine leur paix et leur sécurité. Historiquement, les êtres humains travaillent en petits groupe pour assurer leur survie collective. En réalité, les êtres humains sont plus heureux quand ils ont de la famille proche ou des amis et une conscience tranquille. Il y a aussi de la joie à donner et à aider les autres sans se soucier du coût.

Qu’y a-t-il d’illusoire au sujet de la richesse accumulée?

B10

LA COMMUNICATION

SculpturebyMelodyFombe Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

On a déterminé le développement des bases du langage, il y a entre 50 000 à 100 000 ans, comme le facteur clé dans l’augmentation de nos chances de survie, par exemple en améliorant la capacité des chasseurs à travailler ensemble. Quand les civilisations se sont établies en Mésopotamie et ailleurs, notre communication et nos habiletés à collaborer ont grandi rapidement. En effet, au fur et à mesure que nos vies devenaient plus complexes et interdépendantes avec les autres, la communication claire, honnête et réceptive est devenue la fondation même d’une collaboration efficace.

Comment peut-on améliorer le travail collaboratif?

B11

LA PATIENCE

Sculpture du Revival Shona Arts Centre, Zimbabwe

Face aux difficultés, la patience est une des plus grandes vertus. Cette sculpture re-présente une fille qui attend que son ami propose de l’épouser. La patience est de mise dans d’autres circonstances : attendre et espérer le retour de quelqu’un parti en guerre, récupérer d’une mauvaise santé ou sortir de prison. L’attente est souvent an-goissante et stressante, mais elle est source de discipline et d’optimisme. La patience est également l’occasion d’évaluer ses engagements et d’accomplir d’autres tâches entre-temps.

Qu’attendez-vous maintenant?

B12

LA MUSIQUE

Sculpture par Tutani Mugabazi, Mvurwi Arts Centre, Zimbabwe

Même si les sons et les instruments sont différents, la musique est un moyen universel grandement apprécié pour exprimer les émotions humaines. De nombreux oiseaux, animaux, poissons et insectes utilisent le son autant que le silence, par exemple : une composante de leur appel d’accouplement, pour déclencher l’alarme ou avertir d’un danger imminent, un signal pour l’aube et le crépuscule comme les coqs qui chantent tôt le matin et les rossignols qui chantent durant la nuit.

Quel genre de musique aimez-vous? Pourquoi?

B13

L’ESPRIT FERMÉ

Sculpture par Maliti Kaunda, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

Le cerveau, de qui dépend notre intelligence, contient un million de milliards de con-nexions qui emmagasinent la mémoire et traitent l’information. Avoir un esprit fermé suggère qu’une personne ne profite plus d’apprendre. Nous pouvons avoir l’esprit fermé quand nous sommes épuisés ou blessés et trouver difficile d’absorber du nou-veau ou à cause de préjugés tenaces qui empêchent de constater la réalité.

Dans quels domaines est-ce que notre esprit est fermé aux nouvelles informations?

B14

L’ESPRIT OUVERT

Sculpture par Maliti Kaunda, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

Plus que jamais, il est évident que les humains peuvent croître et obtenir le succès grâce à l’apprentissage et en appliquant les connaissances. Être ouvert d’esprit signi-fie être ouvert à de nouvelles informations et ne pas rejeter automatiquement les idées qui nous sont étrangères. Nous cherchons avidement à accroître notre compréhension de la réalité en accueillant ouvertement les nouvelles connaissances plutôt que de les rejeter. Tout comme il est plus facile de sourire que de froncer les sourcils, être ouvert d’esprit peut devenir plaisant et naturel.

Comment montrez-vous votre ouverture d’esprit?

B15

L’ESPRIT CONSCIENT

Sculpture par Maliti Kaunda, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

La conscience chez les êtres humains varie du coma profond à la méditation sur la na-ture de notre esprit. Notre niveau de conscience change durant la journée. Le matin on peut se réveiller en se sentant léthargique, mais avec une pensée approfondie au su-jet de la moralité de ses choix avant de s’endormir le soir. Être conscient implique d’être éveillé à notre milieu externe, mais de plus en plus être conscient veut dire avoir un haut niveau de conscience interne, d’intégrité et de sérénité authentique.

À quoi aimeriez-vous être plus conscient?

B16

L’INSPIRATION

Sculpture par Tutani Mugabazi, Mvurwi Arts Centre, Zimbabwe

Presque toutes les religions et les cultures du monde parlent de l’existence d’une conscience unique par intuition ou par une connaissance directe d’un Absolu, d’un Infini, d’un Être, d’une Entité ou d’un Royaume. En effet, les connaissances et la sa-gesse des Fondateurs des grandes religions semblent venir d’une source qui trans-cende, et de loin, les capacités humaines normales. Leurs révélations ont ouvert les portes à la compréhension pour des milliards de personnes et leurs enseignements ont formé les bases pour que les sociétés deviennent plus unies et vertueuses.

Que pensez-vous d’un royaume, d’une entité ou d’un être absolus et infinis?

B17

LE DIALOGUE

Sculpture par Ishmel Chitiyo et Maliti Kaunda, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

Le dialogue est un des principaux moyens par lesquels les humains peuvent surmon-ter les conflits et en arriver à une résolution gagnant/gagnant mutuellement respec-tueuse. La compréhension et la concentration sur les intérêts communs sont propices à l’accord, la coopération et la sécurité. Vous remarquerez que cette sculpture inusitée représente deux groupes faisant face à des directions opposées, mais joints par leur tête et leur coeur.

Est-ce qu’une consultation et le dialogue authentiques peuvent unir les gens?

B18

LE TRAVAIL

Sculpture par Ameri Kambari, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

Cette sculpture d’un mineur fait allusion à l’extraction des ressources naturelles qui, historiquement, impliquait un dur labeur, de maigres revenus et des conditions de tra-vail dangereuses. Encore de nos jours, plusieurs mineurs meurent quand un puits de mine s’effondre. L’extraction du charbon accentue le besoin de conservation, à la fois pour protéger les ressources naturelles limitées et pour minimiser le réchauffement mondial. Cette sculpture souligne aussi l’organisation de gens pour une cause posi-tive et progressive, dans ce cas, les syndicats des travailleurs qui ont redonné aux tra-vailleurs leur fierté et des conditions de travail améliorées.

Quel genre de travail physique aimez-vous?

B19

LES JEUX

Sculpture par Author Manyengeoko, Chitungwiza Arts Centre, Zimbabwe

Le basket-ball, inventé en 1891 par un Canadien, attire annuellement plus de 20 mil-lions de spectateurs. Les jeux sont une activité ancienne, retrouvée dans toutes les cultures. L’organisation formelle des jeux devait canaliser la tendance humaine du jeu et de la compétition, encourager des prouesses physiques et mentales, fournir un di-vertissement et créer un sens d’équipe. Les sports et les autres jeux continuent à être inventés et à évoluer et aident à civiliser l’humanité. Les concepts de «franc-jeu», d’« esprit sportif», et de «jouer selon les règles» favorisent l’équité, la sécurité et le déve-loppement de compétences plus sophistiquées que le simple combat rude sans règles.

Quel genre de jeux aimez-vous jouer?

B20

LES TRANSITIONS DANS LA VIE

Sculpture par Bissolom Pheri, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

Durant notre vie terrestre, nous passons par de nombreuses transitions de la nais-sance jusqu’à la mort. Du bas âge, on devient un enfant, ensuite un adolescent ; on grandit en adulte, on choisit une carrière, on se marie, on a des enfants et on vit le vieil âge. Pendant ce temps, nous vivons une gamme tellement variée d’expériences de tous genres, teintées par la beauté et la tragédie, la liberté et la suppression, l’amour et la perte, le courage et la défaite. Chaque personne vit un ensemble unique de transi-tions et l’histoire elle-même ne se répète pas.

Où croyez-vous que votre transition actuelle vous mènera?

B21

LA VISION

Sculpture par Andrew Masango, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

Dans cette sculpture, le visionnaire est perçu comme capable d’apercevoir «La Vraie Réalité» (symbolisée par la statue de Bouddha en arrière-plan) qui est au-delà de ce que les yeux peuvent voir devant eux. Comme l’indique le livre sacré des hindous, le Bhagavad Gita : «L’oeil humain peut seulement voir la forme extérieure : l’âme est per-çue par l’oeil spirituel…La vision n’est pas une construction mentale, mais un de la vé-rité au-delà de l’esprit limité».

Quelle est votre vision du futur?

B22

LA SAGESSE DE LA VIEILLESSE

Sculpture par Bissalom Pheri, Roots of Expression Studio, Lusaka, Zambie

Il peut y avoir une certaine période optimale durant la vie où la personne est en bonne santé, est confiante, au sommet de sa carrière et de ses connaissances, entourée par la famille et des amis et en bonne santé financière. La vieillesse, quant à elle, repré-sente la période du coucher du soleil quand tout ce qui a été accompli est graduelle-ment abandonné. La sculpture est placée au verso de L’émerveillement de l’enfance pour suggérer que la sagesse, la capacité de discerner ce qui est vrai, réel durable et important, peut continuer à croître même à un âge avancé.

Qu’espérez-vous pour votre vieil âge?

Abonnez-vous à Humanics Digest

Abonnez-vous à Humanics Digest

Join our mailing list to receive the latest news and updates.

Vous vous êtes enregistré avec succès!